Les 10 meilleurs livres de littérature philippine

La littérature philippine reflète un groupe diversifié d'œuvres qui sont principalement basées sur des contes traditionnels, des histoires sociopolitiques et des expériences de la vie réelle. De tels livres ont depuis promu les valeurs culturelles philippines, raconté les luttes quotidiennes des habitants et donné une ou deux leçons remarquables. Voici les livres qui valent votre temps.

Noli Me Tángere par Dr. José Rizal

Parmi les grands romans de la littérature philippine, Noli Me Tángere ( Touch Me Not ) est le plus controversé et le plus connu - il fait partie du programme éducatif actuel des lycéens philippins. Écrit par le héros national du pays, le Dr José Rizal, ce roman a déclenché l'éveil social des Philippins à l'époque coloniale espagnole. Comme Rizal ne peut pas comprendre l'injustice des prêtres espagnols et du gouvernement au pouvoir à l'époque, son but d'écrire le livre était d'exposer les maux de la société philippine de l'époque. Dans ce livre révolutionnaire, vous apprendrez l'histoire de Crisostomo Ibarra, comment il a traité avec les autorités espagnoles et comment il s'est préparé pour sa vengeance, comme raconté dans le deuxième livre de Rizal, El Filibusterismo.

Florante chez Laura par Francisco Balagtas

Un autre chef-d'œuvre célèbre de la littérature philippine, Florante at Laura de Francisco Balagtas est écrit sous la forme d' awit où il y a quatre lignes par strophe et 12 syllabes par ligne. Situé dans le royaume fictif d'Albanie, il aborde l'histoire entre le duc Florante et la princesse Laura, qui est également poursuivie par le comte ennemi de Florante, le comte Adolfo. En tant que classique littéraire, ce livre est devenu une pièce préférée non seulement des lycéens philippins, mais a été présenté dans de grands théâtres tels que le théâtre Gantimpala et le Centre culturel des Philippines.

Mga Ibong Mandaragit par Amado V. Hernandez

Mga Ibong Mandaragit (Oiseaux de proie) a été écrit par l'écrivain philippin et activiste social, Amado V. Hernandez. Être un roman qui aborde les questions socio-politiques, en particulier la révolution philippine et le néocolonialisme, il a un lien avec les romans précédents de Rizal - Noli Me Tángere et El Filibusterismo. Il y avait un passage dans le roman où le protagoniste Mando Plaridel a été testé par Tata Matyas sur ce qu'il sait des livres controversés de Rizal. Alors qu'il racontait les conditions de vie des Philippins, les lecteurs noteront comment Hernandez avait de grands espoirs pour des changements significatifs qui éleveraient la société philippine.

La femme qui avait deux nombrils par Nick Joaquin

Étant l'un des écrivains les plus admirés de la littérature philippine, Nick Joaquin a été reconnu comme artiste national des Philippines pour la littérature en 1976. Dans son roman historique intitulé The Woman Who Had Two Navels, Joaquin examine les effets et l'influence du passé sur le poste. -des événements de guerre aux Philippines. Le personnage féminin principal Connie Escobar pense qu'elle a deux nombrils et demande donc à son médecin d'en retirer un - ce qui signifie symboliquement qu'elle veut fuir un passé traumatisant. Elle découvre plus tard que son mari, Macho Escobar, était l'amant de sa mère. Espérant s'échapper après avoir été trahie, elle s'enfuit, pour découvrir plus de vérités.

Po-on A Novel de F. Sionil Jose

Comme Hernandez et Joaquin, les œuvres de F. Sionil Jose ont été profondément influencées par Rizal. Cela se reflétait dans ses livres et ses nouvelles, en particulier la série de romans en cinq parties Rosales Saga, qui racontait les luttes de classe et le colonialisme vécus par les Philippins. Po-on A Novel est le premier livre de la saga Rosales, qui raconte des histoires sur Rosales, Pangasinan aux Philippines. Bien que ce livre soit le dernier écrit et publié dans la série, c'est en fait le livre qui définit l'histoire en cinq parties. Découvrez l'histoire d'Eustaqio «Istak» Samson qui a abandonné sa famille pour rejoindre les forces rebelles et échapper à la cruauté des autorités espagnoles. Les quatre autres livres de la saga sont: Tree, My Brother, My Executioner, The Pretenders et Mass.

Banaag à Sikat par Lope K. Santos

Banaag at Sikat (From Early Dawn to Full Light) a été surnommée la « Bible de la classe ouvrière philippine». Étant l'un des premiers romans écrits par Lope K. Santos, il est considéré par le critique philippin Teodoro Agoncillo comme l'un des livres les plus importants de la littérature philippine en 1949. En effet, selon Agoncillo, il a ouvert la voie au développement d'un système sur la façon dont Des romans en tagalog ont été écrits. Le roman raconte l'histoire entre Delfin et Felipe qui ont des vues contrastées. Delfin est un socialiste tandis que Felipe, bien qu'il soit le fils d'un riche propriétaire terrien, penche pour l'anarchisme. Tout au long du récit, les thèmes de l'amour, des moyens de subsistance et du statut sociétal sont intégrés.

Ilustrado par Miguel Syjuco

Ce roman écrit par Miguel Syjuco lui a valu une place sur le Prix littéraire asiatique de l'homme 2008, en recevant le Grand Prix. Couché de thèmes de fiction et de non-fiction, l'histoire commence avec le personnage principal Crispin Salvador, un écrivain réputé dont le corps sans vie a été découvert par les autorités flottant au large de la rivière Hudson à New York. Puisqu'il n'y avait aucune preuve d'acte criminel, cela les a amenés à penser que l'auteur avait dû se suicider. Son élève et ami, qui porte le même nom que l'auteur du livre, Miguel Syjuco, espère percer l'histoire derrière ce mystère.

Dekada '70 par Lualhati Bautista

L'ère Marcos dans les années 70 est un sombre chapitre de l'histoire des Philippines. Personne n'ose parler contre le gouvernement de peur d'être exécuté - dans certains cas, les corps ne sont même pas retrouvés. Par conséquent, cela a été une période tumultueuse, en particulier pour les parents philippins pour protéger leurs enfants du régime oppressif et en même temps, se tenir ensemble comme une seule famille. Lualhati Bautista a capturé des scénarios réalistes dans les années 70, mentionnant les changements survenus après l'attentat à la bombe de Plaza Miranda et la suspension du bref d'Habeas Corpus aux Philippines. Les romans racontent l'histoire de la protagoniste principale Amanda Bartolome et de sa famille, où elle a dû faire face à la loi et à ses responsabilités envers ses cinq fils.

De plus en plus petits cercles par FH Batacan

Les cercles de plus en plus petits de FH Batacan sont la première histoire de détective philippin aux Philippines. Le roman mystère s'articule autour de deux prêtres jésuites nommés Gus Saenz et Jérôme Lucero qui effectuent des travaux de médecine légale. Il y a eu des meurtres de jeunes garçons dans le bidonville de Payatas. Alors que le roman explore des thèmes qui traitent de la corruption et de l'inefficacité du gouvernement, ils espèrent découvrir le mystérieux meurtrier derrière les tueries en série dans le bidonville de Manille. En 1999, le roman mystère de Batacan a remporté le Grand Prix Carlos Palanca de roman anglais.

ABNKKBSNPLAko ?! par Bob Ong

Épelé dans la langue des textes, le titre de ce livre se lit phonétiquement " Aba nakakabasa na pala ako?!" qui peut être traduit par " Wow je peux lire maintenant ?!" Écrit par un auteur philippin contemporain anonyme dont le pseudonyme est Bob Ong, le livre est devenu célèbre pour avoir dépeint les supposés moments inoubliables de sa vie d'étudiant, depuis la première entrée à l'école jusqu'à ses jours de collège.

Contrairement aux romans traditionnels classiques, les livres de Bob Ong utilisent le langage philippin conversationnel alors qu'il raconte des histoires de manière humoristique tout en décrivant les situations réelles dans le contexte philippin.

 

Laissez Vos Commentaires