Les 10 Meilleures Choses À Faire À Charleroi, Belgique

Parmi les Belges, l'ancienne ville minière de Charleroi est généralement considérée comme abandonnée, pauvre et polluée car elle a l'un des taux de criminalité les plus élevés du pays et un habitant sur quatre est au chômage. L'aéroport le plus proche de Bruxelles-Sud est le plus grand aéroport de Bruxelles-Sud, le deuxième plus grand aéroport de Belgique. C'est dommage, car malgré ses revers sociaux, Charleroi abrite un musée de la photographie de renommée mondiale et possède un patrimoine industriel impressionnant ainsi qu'une riche histoire de la bande dessinée. Voici une liste des 10 meilleures choses à voir et à faire dans la ville nommée d'après le roi espagnol Charles II, c'est pourquoi les habitants sont souvent appelés Carolos.

BPS22

Galerie d'art, Musée d'art

BPS22 est le musée d'art de la province du Hainaut, dont Charleroi est la ville la plus peuplée. Il est installé dans un bâtiment industriel en verre et en fer, classé monument historique et utilisé comme Palais des Arts wallon pour l'exposition de Charleroi de 1911. Il dispose d'une zone d'exposition d'environ 2 500 mètres carrés avec principalement des œuvres d'artistes de Le Hainaut en exposition, allant des photographies aux peintures et installations artistiques. BPS22 accueille également des événements plus expérimentaux, réunissant différentes disciplines artistiques, telles que la musique, le théâtre et la danse, qui créent des liens avec les arts visuels.

Musée des Beaux-Arts

Musée d'art

Le Musée des Beaux-Arts est installé dans le Palais des Beaux-Arts, un théâtre construit dans le style art-déco par l'architecte belge Joseph André en 1956. Il abrite des œuvres du milieu du 19e au milieu du 20e siècle qui couvrent les principaux les mouvements artistiques qui se sont développés en Belgique, comme le surréalisme, l'abstraction et le post-impressionnisme. Les archives du musée contiennent 3 000 objets, dont des peintures, des sculptures, des photographies et des céramiques.

Musée de la photographie

Musée d'art

Ce musée de la photographie de renommée mondiale est situé dans un ancien couvent des Carmélites, qui a été rénové et agrandi avec une annexe moderne en 2008. D'une superficie de 2 200 mètres carrés, il abrite de vastes collections de toutes sortes de photographies de toutes les époques, les exposant à la fois fixes et expositions temporelles. Certains d'entre eux sont exposés à l'extérieur, dans le parc du couvent.

Musée de l'industrie

Musée d'histoire

Au lendemain de la révolution industrielle, la région de Charleroi est devenue l'un des principaux pôles d'activité économique de Belgique. Tout cela s'est arrêté après le déclin rapide de l'exploitation minière et de l'industrie lourde dans la région après la Seconde Guerre mondiale et en 1970, Charleroi luttait contre le chômage et la pauvreté. Le Musée de l'Industrie retrace cette histoire avec un laminoir à tôle du milieu du XIXe siècle, des machines à vapeur, des dynamos et un tramway électrique datant de 1904.

Le musée du verre

Musée d'histoire

La région autour de Charleroi était autrefois célèbre pour produire certains des meilleurs verres au monde. Ce musée retrace ce passé ainsi qu'une histoire générale de la verrerie à travers le monde. Installés dans un ancien magasin de lampes, les visiteurs peuvent souffler leur propre verre et s'émerveiller devant les œuvres exposées, telles que les bouteilles en verre égyptiennes antiques ainsi que les sculptures en verre modernes.

Bois du Cazier

Bâtiment, Mémorial, Ruines

Cette mine de charbon de Marcinelle, près de Charleroi, a été le site de la pire catastrophe minière de l'histoire belge. Le 8 août 1956, un incendie souterrain a tué 262 hommes. La tragédie a été un point charnière dans l'histoire de l'extraction du charbon en Belgique, car les mines ont été par la suite tenues de se conformer à des normes de sécurité beaucoup plus strictes, qui ont vu bon nombre d'entre elles fermées pour manque de rentabilité. Aujourd'hui, le site est ouvert aux visiteurs pour se promener dans les anciennes stations minières, les tas de scories et plusieurs monuments commémoratifs. Il a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2012. Le musée du verre et le musée de l'industrie sont hébergés sur le même site.

Église Saint-Christophe

Église

Située au cœur de la ville devant la mairie de la place Charles II, l'église Saint Christophe a une architecture assez particulière. Construite en 1667 en tant que chapelle, elle a été transformée en église baroque au XVIIIe siècle. Elle a depuis subi plusieurs autres modifications et restaurations, la plus spectaculaire d'entre elles ayant eu lieu dans les années 1950, ce qui lui a donné un aspect de basilique byzantine. La caractéristique la plus impressionnante de l'église est une grande mosaïque de 200 mètres carrés, faite de millions de morceaux de verre coloré et recouverte de fines feuilles d'or. La composition du peintre belge Jean Ransy a été réalisée à Venise et représente l'Apocalypse d'après le texte de Saint Jean.

Mairie

Bâtiment

La mairie de Charleroi est un bâtiment éclectique mêlant classicisme et architecture Art Déco. Il a été construit par l'architecte local Joseph Andre et inauguré en 1936. Le bâtiment comprend un beffroi de 70 mètres de haut, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Outre ses fonctions administratives et politiques, la mairie dispose d'une salle de bal pouvant accueillir plus de 1 000 personnes. Dans les années 1950, une partie du rez-de-chaussée était occupée par des pompiers et jusqu'en 2007, le deuxième étage abritait le musée des Beaux-Arts. Dans le grenier se trouve le Musée Jules Destrée, un petit musée dédié à un homme politique local qui peut être visité sur rendez-vous.

Route de la bande dessinée

Sentier de randonnée

Charleroi est l'un des berceaux de la culture de la bande dessinée belge, car le magazine Spirou y a été publié pour la première fois en 1938, mettant en vedette des bandes dessinées populaires telles que Lucky Luke, Les Schtroumpfs et bien sûr Spirou lui-même. Partout dans la ville se trouvent plusieurs statues de personnages de bandes dessinées: Spirou et Fantasio se trouvent au rond-point situé à l'intersection de l'avenue Général Michel, du boulevard Janson, de la rue Spinois, du boulevard Mayence et du boulevard Zoé Drion; le Marsupilami est assis sur un rocher au milieu de la place Jules Hiernaux; Lucky Luke chevauche son cheval à l'entrée du parc de la Reine Astrid; et Billy & Buddy sont en panne au rond-point situé à l'intersection du boulevard Joseph II, du boulevard Zoé Drion, du boulevard Dewandre et de la rue Isaac. De plus, à la station de métro Parc, vous pouvez voir des peintures murales de Lucky Luke, tandis que d'autres personnages vous attendent à la station Janson.

Ville Basse

Pont, gare

Le centre de Charleroi est relativement compact et accessible à pied. Parce que la ville est située sur une légère colline, la partie nord du centre est connue sous le nom de Ville Haute («ville haute» en français), et la partie sud comme Ville Basse («ville basse» en français). Dans la partie haute de la ville, vous trouverez la mairie, l'église Saint Christophe et le Palais des Beaux-Arts. La partie la plus pittoresque de la Ville Basse est la rivière Sambre, dont la rive nord comprend les boulevards bordés d'arbres Quai de Brabant et Quai de Flandre. La rive sud est dominée par la gare du Charleroi-Sud, qui est la principale gare ferroviaire de la ville, un imposant bâtiment historique datant de 1874, au milieu de l'âge d'or de Charleroi, et rénové en 2011.

Ces recommandations ont été mises à jour le 18 juin 2018 pour garder vos plans de voyage à jour.
 

Laissez Vos Commentaires