10 visites remarquables dans les plantations du sud des États-Unis

Les amateurs d'histoire qui s'intéressent au sud des États-Unis apprécieront ces visites de plantations. Ils offrent un aperçu de l'histoire du travail des esclaves, de la vie dans les plantations et de la façon dont le sud est devenu ce qu'il est aujourd'hui.

Plantation Oak Alley

Située en Louisiane, Oak Alley Plantation a d'abord été une plantation de canne à sucre lancée par Valcour Aime, qui a acheté la propriété en 1830. Il a établi une communauté asservie qui travaillait la plantation. Puis en 1836, Jacques Roman acquiert la propriété Oak Alley et commence à construire sa propre maison sur la plantation. Entièrement réalisée par le travail des esclaves, sa maison a été construite dans le style néo-grec en utilisant des briques fabriquées sur place et du marbre expédié par bateau à vapeur pour construire le sol de la salle à manger.

L'exposition à Oak Alley est autoguidée et se concentre sur la vie et les conditions de vie de ceux qui étaient possédés et maintenus dans la plantation. Les visiteurs découvrent la vie après l'émancipation et peuvent s'arrêter à The Blacksmith Shop, qui rend hommage aux artisans de la Louisiane et à l'histoire de la forge de la ferronnerie.

Oak Alley Plantation a été le site de tournage d'œuvres médiatiques populaires, dont le film de 1993, Interview With a Vampire, et le clip de Beyonce en 2006 pour la chanson "Deja Vu".

Oak Alley Plantation, 3645 Louisiana 18, Vacherie, LA, États-Unis

Plantation de Belle Meade

Ce qui a commencé comme une seule cabane en rondins est maintenant une plantation située à l'extérieur de Nashville, au Tennessee, qui sert de ressource éducative. Fondée par John Harding en 1807, «Belle Meade» se traduit par une belle prairie en vieux anglais et français. Il a commencé comme une propriété de 250 acres qui est finalement devenu une ferme équestre de 5 400 chevaux pur-sang. Il y avait un manoir du renouveau grec, une gare et une carrière de roche qui soutenaient cinq générations de propriétaires et leurs travailleurs asservis. Aujourd'hui, le site conserve 34 acres de la propriété d'origine, y compris le manoir et la ferme d'origine. Il est dédié à la préservation de l'architecture victorienne du Tennessee et de l'histoire équestre.

Les visiteurs de Belle Meade Plantation profitent d'une visite de la propriété dirigée par des guides formés et costumés, qui partagent l'histoire du manoir, ainsi que de nombreux autres bâtiments historiques comme une écurie, une remise et une cabane en rondins. Une dégustation de vins gratuite est proposée dans la cave du site après les visites, et il y a aussi une boutique de cadeaux et un restaurant pour les visiteurs.

Belle Meade Plantation, 5025 Harding Pike, Nashville, TN, États-Unis, +1 615 356 0501 ext. 125

Plantation Nottoway

La plus grande demeure antebellum du sud est la plantation Nottoway. Situé en Louisiane au nord-ouest de la Nouvelle-Orléans et au sud-ouest de Baton Rouge, Nottoway est un manoir de style grec et à l'italienne plein de caractéristiques et de détails extravagants. Il a été achevé en 1859 et la construction a été commandée par le prestigieux planteur de sucre John Hampton Randolph. Le manoir est devenu la maison de John, de son épouse Emily Jane et de leurs 11 enfants. En tant qu'homme d'affaires riche, John ne voulait épargner aucune dépense en ce qui concerne la conception de la maison. Le manoir de 53 000 pieds carrés dispose de 64 chambres avec des caractéristiques telles que 22 colonnes extérieures massives, 12 cheminées en marbre italien sculpté à la main, des plafonds de 15 1/2 pieds et une somptueuse salle de bal ovale d'un blanc pur. Des salles de bains modernes avec eau courante et une usine à gaz qui fournissait un éclairage au gaz dans toute la maison ont également été installées selon la vision de John.

Le souhait de John était que le manoir soit un endroit où il pourrait divertir les visiteurs dans un style extravagant et élégant. Il voulait une maison qui serait admirée de tous, vue par les plaisanciers sur le fleuve Mississippi ou les cavaliers en calèche voyageant sur Great River Road.

Lorsque vous visitez la plantation Nottoway aujourd'hui, des guides touristiques costumés vous emmènent à travers le manoir, partageant des détails sur la construction et l'histoire de la propriété. Au fil des ans, la plantation Nottoway a traversé plusieurs propriétaires différents et des années de déclin, mais a réussi à survivre à la guerre civile. Ceci témoigne du soin affectueux que le manoir a reçu de ceux qui sont déterminés à garder son histoire vivante.

Nottoway Plantation, 31025 LA-1, White Castle, LA, États-Unis, +1 225 545 2730

Plantation de Pebble Hill

Le propriétaire initial de Pebble Hill Plantation en Géorgie était Melville Hanna, qui a acquis la propriété en 1896. En 1901, il a donné la propriété à sa fille, Kate. Elle a immédiatement commencé la construction sur Pebble Hill, embauchant l'architecte Abram Garfield, et a été activement impliquée dans le processus de conception. Le premier bâtiment était une cabane en rondins qui servait à la fois d'école et de salle de jeux pour ses enfants. Plusieurs des bâtiments étaient des structures en briques néoclassiques qui comprennent le magasin de plantation, la maison de la pompe, le Waldorf et le complexe des écuries.

Kate était une humanitaire qui a fourni de nombreux avantages aux employés qui travaillaient dans la plantation. Plus de 40 familles d'employés vivaient dans des chalets meublés, la Visiting Nurse Association a fourni des services médicaux aux employés et à leurs familles, et deux écoles ont été construites et entretenues pour les enfants des employés de la 1re à la 7e année.

Après la mort de Kate en 1936, sa fille Elisabeth «Pansy» a hérité de la plantation. Elle voulait qu'il devienne un musée et, en 1956, a créé la Fondation Pebble Hill pour ouvrir la propriété au public. Après sa mort en 1978, la plantation est devenue la propriété de la Fondation Pebble Hill, qui entretient et gère le domaine aujourd'hui.

Plantation de Pebble Hill, 1251 US-319, Thomasville, GA, USA, +1 229 226 2344

Hermitage d'Andrew Jackson

Situé à environ 16 km à l'est du centre-ville de Nashville, l'Hermitage d'Andrew Jackson propose des visites audio-guidées et des visites guidées par un interprète de la succession de l'ancien président. Les visites générales d'admission couvrent plus de 1 000 acres de terres agricoles qui étaient autrefois The Hermitage Plantation. L'Hermitage était une propriété autonome qui dépendait du travail des esclaves pour produire du coton. Le président Andrew Jackson et son épouse Rachel y ont vécu pendant plusieurs années à la fin des années 1700. La famille Jackson a survécu grâce aux bénéfices tirés des récoltes que les esclaves faisaient tous les jours. Lorsqu'il a acheté The Hermitage en 1804, il possédait neuf esclaves afro-américains. Au moment de sa mort en 1845, il possédait environ 150 esclaves qui vivaient et travaillaient sur la propriété.

Bien que les esclaves ne pouvaient pas se marier légalement, Jackson l'a encouragé à former des unités familiales. C'était un moyen de décourager les esclaves de tenter de s'échapper, car il serait plus difficile pour une famille entière de fuir en toute sécurité.

Faites une visite de l'Ermitage pour vous promener dans le manoir, la galerie d'exposition et le parc, où le président Jackson et sa femme sont enterrés. Des guides touristiques costumés partageront l'histoire détaillée de la famille Jackson, de la plantation et des bâtiments et des objets originaux qui restent sur la propriété.

Andrew Jackson's Hermitage, 4580 Rachels Ln, Hermitage, TN, États-Unis, +1 615 889 2941

Jardins et plantation de Magnolia

En 1676, Thomas Drayton et sa femme Ann ont établi la plantation Magnolia le long de la rivière Ashley en Caroline du Sud. Le couple était le premier d'une ligne de propriété familiale Magnolia qui a duré plus de 300 ans. Pendant l'ère coloniale, la plantation a connu une croissance énorme en raison de la culture du riz. Une fois la Révolution américaine commencée, les troupes ont occupé le territoire et Drayton, avec ses fils, sont devenus des soldats combattant les Britanniques.

En 1825, l'arrière-petit-fils de Thomas Drayton a légué la succession aux fils de sa fille, car il n'avait pas d'héritiers masculins à qui laisser la propriété. L'un des fils est décédé des suites d'une blessure par balle, laissant le deuxième frère un riche propriétaire de plantation à l'âge de 22 ans. La guerre de Sécession a menacé le bien-être de la famille Drayton, la maison et les jardins de la plantation. Mais la plantation s'est rétablie et a vu la croissance supplémentaire des jardins, qui est devenue le centre d'intérêt. La propriété a été sauvée de la ruine lors de son ouverture au public en 1870.

La plantation propose des visites guidées d'une demi-heure guidant les visiteurs à travers la maison de la famille Drayton - la troisième en plus de trois siècles - et donne un aperçu de la vie des plantations au 19e siècle. Il y a 10 chambres ouvertes au public, meublées d'antiquités, de courtepointes et d'héritages de la famille Drayton. Il y a plus de cinq ans, Magnolia's Cabin Project a commencé comme un effort pour préserver cinq structures sur la propriété qui remontent à 1850. Les structures sont d'anciennes habitations d'esclaves qui sont maintenant le point focal d'un programme de 45 minutes dans l'histoire afro-américaine.

Magnolia Plantation and Gardens, 3550 Ashley River Rd, Charleston, Caroline du Sud, États-Unis, +1 843 571 1266

Plantation de Destrehan

La plantation Destrehan en Louisiane a été créée en 1787. Elle est située à 40 kilomètres du centre-ville de la Nouvelle-Orléans. C'était la maison des producteurs de sucre à succès Marie Celeste Robin de Logny et de son mari, Jean Noel Destrehan. En 1804, 59 travailleurs esclaves habitaient la propriété, produisant plus de 203 000 livres de sucre. La plantation Destrehan est le site où a eu lieu l'un des trois procès après la révolte des esclaves de 1811. Il était dirigé par Charles Deslondes et fut l'une des plus grandes révoltes d'esclaves de l'histoire des États-Unis.

Les visiteurs peuvent visiter la plantation restaurée, qui est entourée d'une végétation luxuriante et surplombe le fleuve Mississippi. Les histoires de la famille Destrehan et de ceux qui ont été réduits en esclavage sont partagées à travers des visites guidées, qui présentent également des expositions historiques et la possibilité de participer à des démonstrations d'époque. Les visites comprennent également l'accès à la salle Jefferson, qui affiche un document authentique signé par Thomas Jefferson et James Madison.

Destrehan Plantation, 13034 River Rd, Destrehan, LA, États-Unis, +1985764 9315

Maison de plantation de San Francisco

Considérée comme la maison de plantation la plus opulente d'Amérique du Nord, la San Francisco Plantation House est située sur la rive est du fleuve Mississippi, à environ 40 minutes de la Nouvelle-Orléans. Au début des années 1800, Elisee Rillieux a vendu le terrain qui deviendra plus tard la San Francisco Plantation House à Edmond Bozonier Marmillion et Eugene Lartigue, pour un bénéfice de 50 000 $. Edmond était endetté, bien qu'il ait réussi à planter des cultures. Ses problèmes financiers sont restés avec lui pendant les 26 années où il a été propriétaire de la propriété. Il a continué à acquérir des esclaves et à acheter des terres, mais n'a pas fait d'investissements dans les machines à sucre.

La plantation fut prospère pendant un certain temps au milieu des années 1800, mais en 1853, Edmond engagea des constructeurs experts et des esclaves qualifiés pour convertir la plantation en une résidence prestigieuse pour ses fils. Valsin et Charles étaient les deux seuls des huit enfants d'Edmond et de sa femme Antoinette qui ne sont pas morts de la tuberculose, la même maladie qui a tué Antoinette en 1834. La construction principale de la maison a été achevée deux ans plus tard et Edmond a ensuite engagé des artistes pour créer plafonds peints à la main, panneaux de portes peints, faux marbrure et faux grain de bois dans toute la maison.

Quand Edmond est décédé en 1856, son fils Valsin a repris la plantation. En 1859, il a tenté de vendre le domaine, mais n'a pas pu le faire en raison d'un conflit juridique impliquant sa belle-sœur, Zoé Luminais. Lorsque le conflit a été résolu en 1861, la guerre et la reconstruction ont empêché la possibilité de vente pendant 15 ans. Valsin est décédé en 1871, et en 1879, Achille D. Bougere a acheté la propriété pour 50 000 $.

Des visites guidées sont organisées par des guides costumés professionnels qui emmènent les visiteurs à travers la plantation colorée, explorant une cabane d'esclaves, une école à classe unique et la propriété, qui a été restaurée en 1970 et 2014. La forge et des démonstrations ont également lieu sur la propriété, où vous trouverez également une boutique de cadeaux.

San Francisco Plantation House, LA-44, Garyville, LA, États-Unis, +1985535 2341

Plantation de San Francisco | © Teemu008 / Flickr

Montpelier de James Madison

Ambrose Madison, planteur et esclavagiste en Virginie, avec sa femme Frances et leurs trois enfants, est arrivé en 1732 dans une plantation qu'ils ont appelée Mount Pleasant. L'un des petits-enfants d'Ambrose, James, a passé sa petite enfance à Mount Pleasant pendant la construction d'une maison géorgienne en briques qui deviendra plus tard le centre de Montpelier de James Madison.

C'est sur cette terre même que James Madison a envisagé des idées et façonné les États-Unis en tant que quatrième président du pays. Avec 2650 acres de pâturages pour chevaux, des collines et des vues panoramiques sur les montagnes Blue Ridge, James Madison's Montpelier offre un aperçu de l'histoire de la famille Madison et offre un aperçu plus approfondi de la présidence de James Madison. Juste derrière Mount Pleasant se trouve le cimetière de la famille Madison, où James et Dolley Madison sont enterrés.

Les expositions sur la propriété incluent le Train Depot de 1910, qui explore la lutte afro-américaine pour les droits civils. Il a ouvert ses portes en 2010 et est une exposition permanente sur la plantation. Il y a aussi la simple distinction de couleur, qui permet aux visiteurs d'entendre les histoires de ceux qui ont été réduits en esclavage à Montpellier, racontées par leurs descendants. Il raconte les événements qui se sont déroulés au domicile du Madison, ainsi que dans la cour sud de la propriété, où les esclaves vivaient et travaillaient. L'exposition explore également comment l'héritage de l'esclavage influe sur les relations raciales et les droits de l'homme dans l'Amérique moderne.

James Madison's Montpelier, 11350 Constitution Hwy, Montpelier Station, VA, États-Unis, +1540672 2728

Plantation à feuilles persistantes

Evergreen Plantation compte 37 bâtiments sur le registre national des lieux historiques, dont 22 cabanes d'esclaves. Avec Gettysburg et Mount Vernon, Evergreen Plantation a obtenu le statut de point de repère en raison de sa superficie agricole. Il est situé entre la Nouvelle-Orléans et Baton Rouge en Louisine. Il s'agit d'une plantation de canne à sucre en activité privée où les gens vivent et travaillent actuellement.

La plantation propose des visites guidées qui mettent en valeur 250 ans de propriété familiale, soulignant la dépendance à l'égard du travail des esclaves et du travail ultérieur des esclaves libérés. Les bâtiments que les visiteurs passent au cours des visites ont une signification architecturale profonde, expliquée par un guide professionnel, qui discute également de la dépendance de la plantation sur l'agriculture pour survivre. La plantation Evergreen prend l'interprétation du site très au sérieux, en basant les visites sur 500 pages de documentation provenant d'un projet d'archéologie public financé par le Louisiana Endowment for the Humanities. Les recherches en cours sur l'histoire orale et les antécédents culturels de la région jouent également un rôle important dans les informations présentées lors des visites de la plantation Evergreen.

Evergreen Plantation, 4677 LA-18, Edgard, LA , États-Unis, +1985497 3837

 

Laissez Vos Commentaires