11 raisons pour lesquelles vous tomberez amoureux du peuple azerbaïdjanais

Peu en dehors du Caucase ne savent rien de l'Azerbaïdjan et du peuple azerbaïdjanais. Les touristes en visite ont tendance à être submergés par l'excellente hospitalité, les traditions culturelles profondément enracinées et la gentillesse des habitants. Découvrez nos 11 raisons pour lesquelles vous aimerez le peuple azerbaïdjanais.

Convivialité et nature accueillante

Les habitants ont tendance à être chaleureux et serviables envers les touristes. Demandez de l'aide à quelqu'un et il sera probablement accessible et heureux de vous conseiller. Rien n'est jamais trop pour les Azéris typiques, surtout avec les jeunes générations.

Une nation islamique laïque

La grande majorité des Azerbaïdjanais s'identifient comme des musulmans chiites. Mais, le pays détient le titre de pays le plus laïque du monde islamique. Non seulement cela, l'Azerbaïdjan considère la Turquie comme leurs frères. Mais les Turcs sont sunnites. Et pour couronner le tout, la plus grande colonie entièrement juive en dehors d'Israël se trouve à Quba. L'Azerbaïdjan a également de bonnes relations avec Israël.

La meilleure hospitalité du monde

L'hospitalité dans le Caucase est sans pareille. Les hôtes accueillent les invités dans leurs maisons et offrent des tasses de thé azerbaïdjanais sans fin tout en servant de la confiture et d'autres condiments. Les racines de l'hospitalité remontent à des siècles. Les anciens dirigeants étaient réputés pour offrir le meilleur pour les dignitaires en visite. Rien ne résume plus la générosité azerbaïdjanaise que l'ancien dicton qui se traduit par quelque chose comme ceci: «Que les maisons qui n'accueillent pas les clients s'effondrent».

Une société traditionnelle mais moderne

Malgré l'apparence moderne de Bakou, les habitants restent profondément attachés à leurs traditions. Au cours des siècles, différents groupes et cultures ont influencé l'Azerbaïdjan. Certains restent profondément ancrés aujourd'hui. Diverses croyances populaires, l'hospitalité azérie et les fêtes nationales jouent toujours un rôle essentiel dans la société. Les familles ont tendance à être proches et les jeunes générations prennent soin des personnes âgées.

L'azéri cultivé

Le peuple azerbaïdjanais a toujours été cultivé. D'innombrables poètes et écrivains médiévaux, dont le grand Nizami Ganjavi, sont originaires d'Azerbaïdjan. Dirigez-vous vers le musée Nizami de Bakou et admirez six statues grandeur nature de génies littéraires historiques fièrement debout à l'extérieur. L'Empire russe et l'Union soviétique ont également mis l'accent sur la haute culture.

La façon dont ils respectent les femmes

En 1918, l'Azerbaïdjan est devenu le premier pays islamique à donner aux femmes le droit de vote. En perspective, les États-Unis ont accordé le suffrage en 1920 et le Royaume-Uni en 1928. Aujourd'hui, les femmes occupent des postes élevés au sein du gouvernement et, bien qu'elles suivent des rôles sexospécifiques traditionnels, elles sont très respectées. Les hommes maintiennent souvent les portes ouvertes, renoncent à leurs sièges et insistent pour payer. Les femmes portent des vêtements à la mode et peu portent un foulard traditionnel.

La musique

Les fans de l'Eurovision connaissent peut-être la scène musicale azerbaïdjanaise. Les chiffres accrocheurs ont souvent un taux élevé dans la compétition et font les palmarès à travers l'Europe. Les styles musicaux combinent des éléments de folk et de pop moderne avec le traditionnel. Meykhana, un type de rap folk, et Mugham, une forme aux racines perses, sont des genres à découvrir. Plutôt que de faire exploser la musique contemporaine, de nombreux Azerbaïdjanais préfèrent écouter de la musique traditionnelle.

Habitants sociables

Dans les traditions locales, il est plus important de passer du temps avec des amis que de respecter les délais. Si quelqu'un a une réunion à midi mais se retrouve à bavarder et à siroter un café, il arrive 30 minutes en retard. Les Azerbaïdjanais sont proches les uns des autres et se faire des amis est facile. Asseyez-vous dans un restaurant et voyez des groupes rire et parler pendant des heures. Rendez-vous le long du boulevard Baku ou de la rue Nizami lorsque le soleil se couche et voyez les familles marcher et profiter du temps ensemble.

L'Azerbaïdjan se sent en sécurité

Promenez-vous dans les rues de l'Azerbaïdjan à toute heure du jour ou de la nuit, et vous vous sentirez en sécurité. Les taux de criminalité et le niveau de criminalité perçu sont beaucoup plus faibles qu'en Occident. Bien que les voleurs à la tire et les escrocs existent, les habitants et les touristes se sentent en sécurité dans tout le pays. Les familles avec de jeunes enfants jouent le long du boulevard Bakou jusque tard dans la nuit, et les vendeurs sur les marchés n'essaient généralement pas d'escroquer les touristes. Les visiteurs se sentent à la fois bienvenus et en sécurité à toute heure du jour et de la nuit.

Un Azéri est toujours poli

Attendez-vous à de longues et chaleureuses salutations, à de bonnes manières et à des plaisanteries sans fin. Quand un Azéri demande comment vous et votre famille êtes, ils veulent souvent vraiment savoir. Visitez la maison de quelqu'un et offrez du thé et de la nourriture immédiatement. Malgré l'apparente distanciation du public, le peuple azerbaïdjanais est poli.

Le mélange spécial de cultures et de traditions

Historiquement et culturellement, l'Azerbaïdjan a de fortes influences de la Perse et de la Russie. La laïcité signifie que toutes les religions, du chiisme islamique au christianisme orthodoxe et au judaïsme, sont les bienvenues. Différentes régions possèdent des traditions et des microcultures différentes. Et les Azerbaïdjanais d'aujourd'hui se tournent vers l'Occident. L'ancien et le traditionnel se juxtaposent au contemporain. Les influences perses, russes et européennes se combinent.

Novrus est une célébration traditionnelle des cultures de danse et de musique en Azerbaïdjan

 

Laissez Vos Commentaires