Les 12 plus beaux spots de Roumanie

La Roumanie est un pays riche d'une histoire bien préservée. La culture, les monuments emblématiques et les beaux paysages en font une destination de voyage fantastique. Voici les meilleurs endroits où aller.

Delta du Danube

Le delta du Danube est l'un des deltas les plus vastes et les mieux préservés d'Europe, avec 23 écosystèmes abritant un grand nombre de plantes et d'animaux sauvages. Situé dans le comté de Tulcea dans la région de Dobrogea, le delta est un réseau sinueux de voies navigables originaires de la mer Noire. Au total, le delta fait 5 165 kilomètres carrés et il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Recherchez quelques-unes des 300 espèces d'oiseaux qui visitent le delta ou pêchez dans les lacs et les marais pour trouver certaines des 45 espèces de poissons d'eau douce. Visitez au printemps pour éviter les moustiques et ne manquez pas un fabuleux coucher de soleil sur la rivière.

Delta du Danube, Tulcea, Roumanie

Pélicans sur le delta du Danube | © Goliath / WikiCommons

Le Sphinx et Babele

Situés dans les monts Bucegi, le Sphinx et Babele sont deux formations rocheuses naturelles régulièrement visitées. Créées par le vent et la pluie, les formations sont situées à environ 10 minutes de marche les unes des autres à une altitude de plus de 2000 mètres. Le Sphinx a été découvert vers 1900. Cependant, il a acquis son nom, qui fait référence au Grand Sphinx de Gizeh, en 1936 lorsqu'il a été reconnu pour la première fois comme un sosie sous un certain angle. Babele, qui se traduit par «la vieille femme», est le nom des formations en forme de champignon. Le Sphinx et Babele sont accessibles en téléphérique depuis Busteni, en voiture ou à pied.

Montagnes Bucegi, Roumanie

Le Sphinx | © Radu Privantu / Flickr

Monastères peints

Situés dans le nord-est de la Roumanie, les monastères peints de Bucovine sont vraiment des sites uniques en leur genre. Les murs extérieurs d'une poignée de monastères ont été peints de fresques colorées aux XVe et XVIe siècles. Les scènes présentent des chefs-d'œuvre des saints, des prophètes, de Jésus, des anges, des démons, du ciel, de l'enfer et plus encore. À l'origine, ils ont été peints pour mettre les histoires de la Bible à la disposition de tous les villageois environnants. Les églises sont désormais inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Divers endroits, Bucovine, Roumanie

Monastère peint en Roumanie | © Alex Moise / WikiCommons

Château de Peles

Cet exemple exceptionnel d'architecture néo-renaissance est l'une des principales attractions du pays. Décoré de pierres ornées, de bois sculpté et de vitraux, le château est à la fois charmant et intimidant depuis sa tache contre la vue panoramique sur les montagnes des Carpates. Le roi Carol Ier a construit ce château à la fin du 19ème siècle comme résidence d'été. Aujourd'hui, la fabuleuse structure sert de musée, présentant une collection d'œuvres d'art, d'armures et d'armes. Explorez les 160 chambres et les jardins en terrasse lors d'une visite guidée du château.

Château de Peles, Aleea Pelesului 2, Sinaia, Roumanie

Château de Peles | © TiberiuSahlean / WikiCommons

Cluj-Napoca

Cluj-Napoca est une ville jeune et moderne située en Transylvanie. La deuxième plus grande ville de Roumanie abrite également la plus grande population étudiante du pays, et c'est la capitale non officielle de la région historique de Transylvanie. Il abrite des centres artistiques et culturels roumains et abrite le Musée national d'art. Ce musée possède une grande collection d'œuvres d'art roumaines. La ville, qui remonte à la colonie dace du 2ème siècle après JC du pays, regorge de sites historiques. Il existe un large éventail de sites, de l'architecture baroque à l'église gothique Saint-Michel du XIVe siècle, qui contient le plus haut clocher du pays.

Cluj-Napoca, Roumanie

Cluj-Napoca | © Ștefan Jurcă / Flickr

Palais de la culture

Visitez la ville de Iasi pour trouver le magnifique bâtiment néo-gothique qui abrite le palais de la culture de Roumanie. Avec 298 chambres sur ses 390 000 pieds carrés, le bâtiment abrite quatre musées. Ces musées sont le Musée des sciences et de la technologie, le Musée d'ethnographie de Moldavie, le Musée d'art et le Musée d'histoire de la Moldavie. Le Palais de la Culture a été construit entre 1906 et 1925 pour remplacer les ruines de l'ancienne Cour royale de Moldavie, qui remontait à 1434. Avant l'installation des musées, le bâtiment servait de Palais administratif et de justice. Le bâtiment est inscrit au registre national des monuments historiques.

Palais de la culture, Iasi, Roumanie

L'arrière du Palais de la Culture | © Andrew Colin / Flickr

Château de Bran

Bâtiment

Le château fort et élégant de Bran, qui remonte à 1377, est l'une des principales destinations de la Roumanie. Cela est principalement dû à ses associations avec un certain vampire - le château médiéval au sommet d'une colline a été commercialisé comme l'inspiration de Bram Stoker pour le château de Dracula. Malheureusement, la gloire peut être trompeuse car plusieurs autres châteaux du pays se sont liés au célèbre vampire de Stoker. Le château se trouve à la frontière de la Transylvanie et de la Valachie et est ouvert comme un musée présentant l'art et les meubles collectés par la reine Marie, qui a appelé la maison du château en 1920.

Transalpina

Transalpina

Faites un tour panoramique sur la Transalpina, ou la DN67C, une route alpine sinueuse qui traverse les montagnes Parâng dans les Carpates méridionales de la Roumanie. C'est l'une des routes les plus hautes du pays, et les habitants l'ont appelée King's Road ou Devil's Pathway. Le col d'Urdele est le point culminant de la route, avec une altitude de 2145 mètres d'altitude. La route passe entre Novaci et Sebes, traversant quatre comtés. Une vue imprenable sur la montagne est garantie le long de la Transalpine.

Drumul National 67C

Transalpina Road | © paul bica / WikiCommons

Le ravin rouge

Le Ravin Rouge, ou Râpa Rosie, est une réserve géologique à couper le souffle au sud-ouest du plateau de Secaselor, près de la ville de Sebes. Le ruissellement par l'érosion a provoqué l'apparence nette et nette du flanc de la montagne, et le mur de 800 mètres de long est presque complètement vertical, atteignant des hauteurs entre 50 et 125 mètres. La qualité rouge de la zone provient de la formation de gravier, de sable de quartz et de grès. Pendant la saison des pluies, des ravins profonds se forment et la rivière Râpa Rosie coule à proximité.

Le ravin rouge, Sebes, Roumanie

Râpă Roșie | © Eduard Schuster / WikiCommons

Sarmizegetusa Regia

Historiquement, cette région était la capitale à l'époque de la colonie dace et était le centre de ses événements militaires, religieux et politiques. Aujourd'hui, le site est un site mystérieux d'histoire ancienne niché dans les montagnes d'Orastie et l'un des sites roumains classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Situé au sommet d'une montagne à une altitude de 1 200 mètres, le quartier historique est rempli de ruines séculaires, comme un sanctuaire qui rappelle Stonehenge en Angleterre. Entouré de belles vues naturelles, Sarmizegetusa Regia est un endroit idéal pour passer un après-midi calme et réfléchi.

Sarmizegetusa Regia, Roumanie

Sarmizegetusa Regia | © Cosmin Stefanescu / WikiCommons

Sighisoara

Située dans le comté de Mures, dans le quartier historique de Transylvanie, Sighisoara est une ville fortifiée médiévale bien conservée. Au XIIe siècle, elle fut fondée par des artisans et marchands allemands. Le site du patrimoine mondial de l'UNESCO est rempli de rues pavées étroites, de maisons colorées et de tours vertigineuses. La plus importante d'entre elles est la tour de l'horloge de 64 mètres de haut qui a été construite en 1556. La ville est également connue comme le lieu de naissance de Vlad III l'Empaleur, qui a servi d'inspiration au personnage fictif du comte Dracula. Le meilleur moment pour visiter est pendant la fête médiévale annuelle en juillet.

Sighisoara, Roumanie

Sighișoara | © Kwan Ng / WikiCommons

Sibiu

En 2007, Sibiu a été nommée Capitale européenne de la culture, et cela ne décevra pas ceux qui recherchent une dose d'histoire et de culture roumaines. Le musée d'art de Brukenthal présente une fantastique exposition d'œuvres d'art roumaines, et le musée ASTRA de la civilisation populaire est un musée en plein air avec plus de 300 maisons, églises et ateliers en bois de conception historique. La ville possède également trois théâtres, un orchestre philharmonique et accueille un festival annuel des arts du spectacle. Sibiu regorge de parcs, de galeries et de belles églises. La ville a remporté le titre de «8e lieu de vie le plus idyllique d'Europe» par Forbes en 2008.

Sibiu, Roumanie

Foire de Noël à Sibiu Grand Square | © Chèvre du voisin / WikiCommons

 

Laissez Vos Commentaires