16 faits intéressants sur la cathédrale de Florence

Santa Maria del Fiore, ou comme les habitants le savent, le Duomo, est le point de repère de l'horizon florentin. Non seulement il est connu pour sa taille et sa beauté, il a également des centaines d'années d'histoire et son dôme est un chef-d'œuvre architectural majeur en avance sur son temps. Apprenez une partie de l'histoire avec ces faits intéressants sur la cathédrale.

La cathédrale de Santa Maria del Fiore a pris plus de 140 ans pour terminer

Un comité avait élaboré des plans et des idées ambitieux pour construire toute la grande cathédrale avait été conçu en 1293, avant la période de la Renaissance, y compris le toit en forme de dôme, même si aucune technologie pour compléter le dôme n'existait à l'époque. Ils ont commencé à construire la cathédrale de toute façon, mais avaient laissé la partie du toit du dôme exposée pendant des années, c'est pourquoi, de la conception à l'achèvement, le processus a duré plus de 140 ans.

La cathédrale possède le plus grand dôme de maçonnerie du monde

Avec plus de 4 millions de briques, pesant plus de 40000 tonnes, presque la taille d'un demi-terrain de football à la base et mesurant plus de 10 étages, c'est la plus grande structure de maçonnerie au monde. Si c'est toujours un gros problème aujourd'hui, imaginez ce que cela devait être de voir à l'époque, avant même que la technologie n'existe.

Santa Maria del Fiore a été construite au sommet d'une petite église

Il reste des vestiges de l'église d'origine qui a été construite sur le même terrain, maintenant sous Santa Maria del Fiore, appelée Santa Reparata. Cette église était une église beaucoup plus petite et plus modeste construite entre les 4e et 6e siècles, bien avant la période du Moyen Âge et de la Renaissance. Il y a maintenant un musée souterrain où vous pouvez voir les objets et l'histoire culturelle et religieuse importante.

Les célèbres portes de bronze connues sous le nom de portes du paradis sur le baptistère en face de la cathédrale ont été faites par un gagnant d'un concours à l'échelle de la ville en 1401

Des années avant la construction du dôme lui-même, un comité de Florence a organisé un concours pour décorer les portes est du baptistère. Ils ont donné à chaque candidat les mêmes matériaux et la même quantité de bronze et leur ont permis de soumettre leurs idées dans les lignes directrices. Les deux finalistes étaient les jeunes Fillippo Brunelleschi et Lorenzo Ghiberti, 23 ans, tous deux métallurgistes et orfèvres. En fin de compte, après avoir soumis la même scène biblique d'Abraham tuant son fils, Ghiberti a gagné en raison de la préférence des juges pour son style classique sur la représentation avant-gardiste et humaniste de Brunelleschi. Plusieurs années après que les portes aient été exposées, Michel-Ange avait commenté que les portes ressemblaient aux portes du paradis, leur donnant ainsi le nom que nous les appelons maintenant. Il a été dit que la représentation de Brunelleschi était en avance sur son temps, utilisant l'humanisme dans sa représentation et montrant la floraison précoce de la Renaissance.

L'homme qui a conçu et construit le toit en dôme de Santa Maria del Fiore n'avait aucune formation architecturale préalable

Fillipo Brunelleschi était un orfèvre de formation et n'avait jamais rien construit de sa vie avant de construire le chef-d'œuvre qui, étonnamment, existe toujours aujourd'hui. Bien que cela puisse sembler fou, la forge d'or allie l'esthétique et la praticité, que Brunelleschi a utilisé, parmi ses autres études, pour trouver la solution pour la construction du dôme.

Au moment de la naissance de Brunelleschi, la cathédrale était en construction depuis 80 ans sans solution.

Alors que la construction de la cathédrale se poursuivait et était devenue plus grande et plus grande que les plans originaux, la question restait de savoir comment ils allaient construire le toit en forme de dôme. Personne n'avait la moindre idée de comment cela pourrait ou pourrait être fait, y compris les artistes qui l'ont conceptualisé, mais les Florentins étaient déterminés à surpasser les autres villes de Toscane, peu importe le temps qu'il fallait.

Le célèbre Panthéon de Rome a inspiré la cathédrale en forme de dôme de Florence

Bien qu'aucun plan architectural n'ait été découvert pour la construction du Panthéon, les Florentins étaient déterminés à avoir quelque chose de similaire même s'ils ne savaient pas comment le faire. Ils n'aimaient pas le style gothique de tous les principaux monuments d'Europe à l'époque avec la distraction des arcs-boutants qui les entouraient, et le look similaire qu'ils avaient tous, alors ils se sont tournés vers les anciens Romains pour trouver l'inspiration. Ils idolâtraient leur bâtiment et leur technologie innovants et voulaient être tenus dans la même estime par leurs villes environnantes concurrentes en Toscane qui érigeaient également de grands monuments pour le prestige. Ironiquement, après avoir perdu le concours des portes du baptistère, Brunelleschi est allé étudier les anciennes structures romaines, sans être entendu parler de l'histoire avant de revenir à Florence des années plus tard.

Le projet de dôme a été offert comme un concours pour le public après des années sans solution pour une conception sonore

Après avoir été en construction pendant plus de 100 ans, la ville de Florence risquait de ressembler à des imbéciles pour ses concurrents dans les environs avec une cathédrale inachevée et une tâche apparemment folle et impossible de construire la plus grande structure de dôme que l'Europe n'ait jamais vue. Ils ont finalement offert le défi au public qui cherchait quelqu'un pour trouver une solution qui serait rentable et possible. Bien sûr, il était possible de construire le dôme avec une structure en bois pour le soutenir, mais cela finirait par être coûteux en nécessitant plus de 4oo arbres, beaucoup de main-d'œuvre et de temps. Lorsque Brunelleschi est entré en compétition, il était le seul à avoir une idée qui n'impliquait pas le bois, ce qui a attiré l'attention des juges.

Brunelleschi a remporté le concours en utilisant un simple œuf

Florence était tellement à la recherche d'une solution, Brunelleschi a remporté le concours sans jamais montrer ses plans. Bien que sa vision d'avenir l'ait perdu la compétition des années auparavant avec les portes du baptistère, c'était exactement ce dont Florence avait besoin en cette période de panique. Il devait bien sûr convaincre les juges, et il l'a fait après avoir caché ses plans pendant si longtemps, qu'un simple œuf a finalement convaincu les juges. Il leur a dit qu'il révélerait ses plans si l'un d'eux pouvait faire reposer l'œuf sur la table. Après qu'ils aient tous échoué, il a pris l'œuf et en a cassé le fond sur la surface de la table, ce qui a fait que l'œuf se tenait droit. Bien que les juges aient protesté qu'ils auraient pu faire de même, il a répondu sournoisement en disant que s'ils savaient ce qu'il savait, ils pourraient également construire le dôme. Essentiellement, ils ont embauché le gars avec un plan secret et aucune expérience. En utilisant son esprit et la conception secrète du dôme, dont il n'était pas sûr car il aurait besoin de le construire pour être certain que quelques défauts potentiels pourraient fonctionner, il a remporté le concours et a été autorisé à aller de l'avant, en étant nommé deux autres concepteurs, y compris son ancien rival, Ghiberti. Ils ont commencé en avril 1420.

Santa Maria del Fiore est la troisième plus grande cathédrale du monde

Les plus grands étant St. Peter's à Rome et St. Paul's à Londres d'aujourd'hui. Au XVe siècle, lorsqu'elle fut achevée, c'était la plus grande cathédrale d'Europe. Il mesure 153 mètres (502 pieds) de long, 90 mètres (295 pieds) de large au croisement et 90 mètres de haut du sol au bas du dôme.

Brunelleschi a inventé la technologie dont il avait besoin pour aider à la construction du dôme

Non seulement il a eu une idée ingénieuse de maçonnerie sur la façon de construire une structure en brique autoportante avec des murs incurvés sans l'utilisation d'un cadre en bois, il a également inventé les outils dont il avait besoin pour le faire. La technologie à l'époque pour soulever des objets lourds était similaire à une roue d'exercice en bois gerbille, propulsée par un humain, mais n'atteignait qu'une hauteur limitée. Brunelleschi a utilisé des bœufs marchant en cercle pour la première fois et a créé un type de mécanisme qui a précédé tout ce qu'ils avaient vu à l'époque en utilisant un système à trois roues dentées pour contrôler le levage ou l'abaissement d'objets lourds sans déplacer la direction de marche des bœufs, maintenant connu sous le nom de marche arrière.

Contrairement à Da Vinci, Brunelleschi n'a laissé aucun cahier ou document derrière lequel les autres pourraient apprendre

Toujours connu comme une personne secrète, il n'a pas laissé un seul plan de construction, un dessin ou même une lettre sur la façon dont il a réussi à créer un design aussi étonnant. Pendant des années, la structure a été un énorme mystère pour les chercheurs qui avaient besoin de trouver les pièces manquantes dans leurs théories sur la façon dont le dôme a été construit.

Le secret sans précédent de la construction réussie du dôme était le motif en briques à chevrons et, ironiquement, une fleur utilisée pour les guider

C'était quelque chose de jamais essayé auparavant. Brunelleschi n'avait que des critiques et a dû convaincre même son équipe de construction de lui faire confiance, qui mettait leur vie entre ses mains en travaillant à 51 mètres (170 pieds) dans les airs sur une structure apparemment condamnée à s'effondrer. Après des années de chercheurs étudiant ses méthodes, un homme de l'Université de Florence a finalement trouvé le secret caché dans le dessin extrêmement détaillé d'un critique destiné à discréditer Brunelleschi. Le secret était les modèles de corde qu'il a utilisés pendant la construction pour guider la disposition en briques de la structure. Rappelez-vous, il n'y avait pas de lasers ou de niveaux pendant ce temps, donc le système ingénieux de corde était tout ce qu'ils avaient. À la base de l'intérieur du dôme se trouvait la forme d'une fleur, qui était la base pour guider les cordes elles-mêmes, forçant les briques à créer une série d'arcs inversés à mesure que les murs augmentaient. Les arcs inversés ont été la principale raison pour laquelle la structure a duré toutes ces années. Au lieu que la gravité tire les briques lourdes vers le bas, les faisant s'effondrer par le haut, comme tout le monde l'avait supposé, la disposition en chevrons des briques et les arcs inversés utilisent en fait la gravité pour renforcer la structure. Absolument génial. Le nom de la cathédrale se traduit par Sainte Marie de la fleur, qui, ironiquement, n'a aucun lien avec la fleur utilisée par Brunelleschi dans sa conception, mais est tout à fait fortuite. La cathédrale tire son nom de la fleur de lys, symbole de Florence.

Le dôme a été achevé en seulement seize ans

À l'époque où les concepteurs ne voyaient presque jamais leur travail terminé, car il avait fallu de nombreuses années pour construire quoi que ce soit, Brunelleschi a terminé son projet et a pu voir son travail incroyable et les réactions des gens. Commencé en 1420 et terminé en 1436, seize ans ont été incroyablement rapides pour un tel exploit.

L'extérieur de Santa Maria del Fiore ne ressemblait pas à ce qu'il est maintenant quand il a été construit

La cathédrale a été conçue à l'origine par Arnolfo di Cambio en 1294, y compris la façade. Le design et la façade extérieure ont subi de nombreux projets de modifications et de dessins au fil des ans, comme vous pouvez le voir dans la Grande Museo del Duomo, dédiée à toute l'histoire de la construction de la cathédrale. En 1418, la cathédrale a été construite; seul le dôme est resté incomplet. La façade, cependant, ne sera pas complète avant 1887 à ce que nous voyons aujourd'hui. C'était une conception collective de nombreux architectes et artistes sur de nombreuses années. La façade de la cathédrale a une longue histoire de démantèlement, de refonte et même de compétition pour l'achever, qui s'est transformée en un énorme scandale de corruption pendant cette période et n'a jamais été suivie. La façade avait été laissée à nu jusqu'au XIXe siècle. Emilio de Fabris a conçu la façade néo-gothique que nous voyons maintenant, qui a également été décidée par concours en 1871. Il y a travaillé de 1876 à son achèvement en 1887 et a acheté du marbre de différentes couleurs de toute la Toscane et de certaines parties de l'Italie.

Il y a en fait deux dômes

Ce que vous voyez à l'extérieur, ce ne sont que les tuiles, l'enveloppe de la structure interne. Entre la coque et la structure ingénieuse en brique se trouve l'escalier qui vous permet de monter les 436 marches jusqu'au sommet. Au cours de votre voyage en montant le dôme, vous pouvez apercevoir la disposition originale de la brique et voir le motif en chevrons des briques, tout comme Brunelleschi l'avait fait il y a plusieurs siècles.

Le dôme au sommet de Santa Maria del Fiore reste le plus grand dôme en brique jamais construit

Il est toujours considéré comme l'un des plus grands exploits architecturaux en maçonnerie qui nous impressionne encore aujourd'hui.

 

Laissez Vos Commentaires