7 danses grecques traditionnelles à connaître

Dans un pays où les danses folkloriques sont aussi vivantes aujourd'hui qu'elles l'étaient dans les temps anciens, la Grèce compte plus de 4000 danses traditionnelles réparties dans toutes les régions du pays. Certaines danses sont également connues en dehors des frontières grecques et ont été introduites dans de nombreux coins du monde grâce à la vaste diaspora grecque. Avec la fonction sociale de rassembler la communauté, les danses traditionnelles sont généralement exécutées lors de mariages, de baptêmes, de naissances ou de jours de fête, ou de fêtes et de jours fériés comme Pâques. Voici sept danses grecques traditionnelles que vous devez connaître.

Sirtaki

Sirtaki, également orthographié syrtaki, est probablement l'une des danses grecques les plus célèbres connues dans le monde. Cependant, peu de gens savent que le sirtaki ne date que des années 1960. En fait, l'éminent musicien grec Mikis Theodorakis a créé la danse pour le film Zorba le Grec . En alternant les pas lents et rapides des danses hasapiko et hasaposerviko, sirtaki est né. Sa caractéristique la plus célèbre est l'accélération, passant d'un tempo 4/4 à un rythme 2/4. Il est dansé en ligne ou en cercle, les mains posées sur les épaules de leur voisin.

Hasapiko

Le hasapiko est une danse traditionnelle aux racines de Constantinople. Elle est née au Moyen Âge comme une danse de combat que les bouchers avaient l'habitude de jouer avec des épées. Le hasapiko, qui sert d'inspiration au sirtaki, est une danse qui progresse d'un rythme lent à un rythme plus rapide, qui s'appelle hasaposerviko, ou hasapiko serbe, qui fait référence aux influences balkaniques de la version rapide. Le hasapiko est exécuté en ligne ou en cercle ouvert, chaque danseur mettant ses mains sur les épaules de son voisin, tout comme dans le sirtaki .

Kalamatianos

Danse populaire populaire connue en Grèce et à Chypre, le kalamatianos est dansé en cercle, les danseurs se tenant la main. Danse festive, le kalamatianos a des racines qui remontent à l'Antiquité, dans les premiers écrits d'Homère, tandis que le nom dérive de la ville de Kalamata, située dans le sud de la Grèce. Mais ne vous laissez pas tromper par le nom, car le kalamatianos est en fait une danse panhellénique et est considérée comme la danse nationale de la Grèce.

Pentozali

Très énergique, le pentozali est une danse au rythme rapide originaire de Crète. Impliquant une formation en ligne où les danseurs s'accrochent aux épaules, il est dirigé par un danseur principal qui peut effectuer des variations à sa guise, tandis que les danseurs restants suivent les étapes de base. Bien que le tempo soit plutôt modéré au début, il progresse vers un rythme plus rapide, ce qui se traduit par des mouvements plus complexes du danseur principal.

Tsamiko

Danse strictement exécutée par des hommes dans le passé, la tsamiko (ou kleftiko ) est une autre danse traditionnelle panhellénique, populaire au Péloponnèse, en Grèce centrale, en Thessalie et en Épire, où une version plus lente existe. Suivant un tempo strict, la danse ne se concentre pas tant sur les pas de base que sur l'attitude des danseurs, placés en cercle et se tenant la main à 90 degrés, le danseur principal effectuant des sauts et des squats, selon la mélodie et le rythme. Lorsque les femmes et les hommes dansent le tsamiko, cela comprend une «double rampe», avec des hommes (généralement en foustanella ) dansant dans le cercle extérieur, et des femmes dans le cercle intérieur, ou un simple anneau où un danseur masculin est suivi d'une femme danseur et ainsi de suite.

Ikariotikos

Faisant partie des danses nisiotika (nisi, signifie île), qui contiennent des danses et des chants des îles de la mer Égée, l' ikariotikos est une danse traditionnelle de l'île de longévité, Ikaria, dans le nord-est de la mer Égée. Alors que la danse était, au début, une danse lente, la version moderne des ikariotikos est beaucoup plus rapide. Jouée en cercle ouvert par des hommes et des femmes se tenant la main à hauteur d'épaule, la danse comprend trois parties. Dans la première, les danseurs exécutent des étapes de marche lente, tandis que dans la deuxième partie, le rythme s'accélère pour atteindre la troisième section, où les étapes rapides montrent l'agilité du corps et des jambes.

Zeibekiko

Contrairement à la plupart des danses présentées ici, le zeibekiko n'est pas une danse exécutée en groupe et est donc une danse difficile à apprendre; il n'a pas d'étapes particulières à suivre, seulement certains chiffres. À l'origine une danse exécutée par deux hommes armés face à face, elle s'est lentement développée en une danse improvisée pour hommes. Également connue sous le nom de «danse de l'aigle», la zeibekiko est exécutée les bras grands ouverts et a une forte intensité. Aujourd'hui, la danse a perdu un peu de son aspect tragique et est exécutée par des hommes (et parfois des femmes) lors de mariages et d'autres rassemblements sociaux.

 

Laissez Vos Commentaires