8 choses que vous ne saviez pas sur la cuisine vietnamienne

La nourriture du Vietnam est l'une des parties les plus fascinantes de la culture du pays. C'est complexe, dynamique et souvent surprenant - mais jamais ennuyeux. Voici huit choses que vous ne saviez probablement pas sur la cuisine vietnamienne.

Le phở et les rouleaux de printemps sont des plats bien connus, mais la nourriture vietnamienne est bien plus que ce à quoi vous pourriez vous attendre. Remplie de plats et de saveurs intrigantes, la cuisine du Vietnam est infiniment intéressante et offre un aperçu précieux de la culture du pays. Lisez la suite pour découvrir les aspects les plus remarquables de la cuisine vietnamienne.

Cinq est le nombre magique

Comme beaucoup de cuisines asiatiques, la nourriture vietnamienne est soutenue par les principes Xu Wing et Mahābhūta. Ces philosophies soulignent l'importance de l'équilibre entre les cinq éléments pour la santé et le bien-être. Cela signifie que chaque plat vietnamien présente une combinaison soignée de cinq saveurs: sucrée, aigre, salée, amère et chaude. Cette synthèse sensationnelle fait de chaque repas une expérience vivifiante et mémorable.

Petits déjeuners salés

Le petit déjeuner au Vietnam est strictement une affaire savoureuse; il est peu probable que vous trouviez beaucoup de gens qui avalent des céréales sucrées pour le petit déjeuner ici. Les Vietnamiens sont des lève-tôt et ils ont besoin de carburant sérieux, il s'agit donc de faire cuire de la soupe chaude, du riz cassé et du bánh mìs pour commencer la journée. La célèbre soupe au phở du pays est en fait traditionnellement un plat de petit-déjeuner - bien qu'elle puisse être consommée à tout moment de la journée.

Desserts liquides

Étant donné les températures souvent étouffantes au Vietnam, il n'est pas surprenant que les gens préfèrent les desserts froids et liquides. Chè fait référence aux soupes, boissons et puddings vietnamiens, qui sont souvent constitués de lait de coco, de haricots mungo ou de haricots rouges et de fruits - pour ne citer que quelques-uns des nombreux ingrédients potentiels. Les options les plus savoureuses incluent le chè chuối (soupe à la banane et au lait de coco) et le chè bắp (maïs doux et riz au lait gluant). Si vous êtes à la recherche d'un dessert photogénique, assurez-vous d'essayer le chè ba màu, une boisson de couleur feu de signalisation à base de haricots et de gelée qui est instantanément rafraîchissante.

Différences régionales

Le Vietnam est divisé en trois régions principales: le nord, le sud et le centre. Bien qu'il existe des points communs entre les cuisines de ces régions, chacune possède ses propres caractéristiques individuelles. Dans le nord du Vietnam, la nourriture a tendance à être moins épicée et le poivre noir est fortement préféré au piment. Il abrite également le légendaire bún chả, que Barack Obama et Anthony Bourdain ont apprécié ensemble en 2016. Le centre du Vietnam, cependant, propose des mélanges complexes de saveurs épicées. La cuisine de Hue, l'ancienne capitale du Vietnam, est particulièrement vénérée pour sa variété de plats distinctifs et délicieux. La cuisine du sud du Vietnam a tendance à être plus sucrée et le sol fertile de la région signifie que les herbes sont utilisées plus largement dans la cuisine. La version sud de phở a tendance à être plus populaire que son homologue nord, bien qu'il soit préférable d'essayer les deux pour en être sûr.

Soupe de sang animal

Le sang animal brut - généralement d'un canard ou d'un porc - est une délicatesse au Vietnam. Le Tiết canh est une soupe à base de sang animal fraîchement abattu, de sauce de poisson, de viande cuite et d'herbes. Son goût est décrit comme frais, aigre et beurré, souvent arrosé de vin de riz fort. Le canyon Tiết peut être trouvé dans la rue, mais il est également souvent consommé lors d'occasions festives, comme le Nouvel An lunaire, lorsque l'animal est généralement abattu au domicile de l'hôte.

Culture du café

Le Vietnam est le deuxième exportateur mondial de café et leurs grains sont tout simplement phénoménaux. Fort et plein de saveur, le café vietnamien (connu affectueusement par certains comme le `` carburant de fusée '') a un punch intense, ravissant vos sens et vous gardant bourdonnant toute la journée. L'une des façons les plus populaires de l'apprécier est avec du lait concentré sur de la glace, autrement connu sous le nom de cà phê sữa đá. Les délicieux cafés où il est servi sont presque aussi agréables que la boisson elle-même, avec bon nombre des meilleurs nichés dans de petits coins secrets et des ourlets étroits.

Oeufs de canard fœtal

Hột vịt lộn - œufs de canard contenant des fœtus partiellement développés - est un aliment de rue populaire au Vietnam. Souvent arrosés de bière, ces œufs sont bouillis et mangés directement de la coquille, les côtés et les condiments variant d'une région à l'autre. Hột vịt lộn sont appréciés au Vietnam en raison de leur goût riche et de leur valeur nutritive élevée, et sont également populaires dans plusieurs autres pays d'Asie du Sud-Est. Les œufs sont traditionnellement consommés par les femmes enceintes pour la force et la fortification.

Sauce poisson

La sauce de poisson - ou nước mắm - est une composante majeure de la cuisine vietnamienne. Fabriquée à partir d'anchois fermentés et de sel, la sauce a tendance à perdre son fort goût de poisson lorsqu'elle est combinée avec d'autres ingrédients et ajoute à la place des saveurs sucrées et salées à la nourriture. Ce condiment incroyablement polyvalent est utilisé dans de nombreux plats populaires et comme délicieuse sauce pour les rouleaux de printemps, le bún chả et le riz cassé. Aucune expérience de la cuisine vietnamienne n'est complète sans un avant-goût de nước mắm.

 

Laissez Vos Commentaires