Tout ce que vous devez savoir sur la lutte mexicaine

La lutte mexicaine, autrement connue sous le nom de lucha libre, est une forme très traditionnelle de divertissement léger déguisé en `` sport '' et recouvert de quantités inhumaines de spandex et de paillettes. Vous connaissez probablement au moins l'apparence de la lucha libre à travers des références à la culture pop; pense Nacho Libre de Jack Black (2006). Que se passe-t-il exactement avec ces lunettes tapageuses? Voici un bref guide de la lucha libre.

Les règles

Pour gagner dans des matchs en un contre un, vous devez épingler votre adversaire pour un compte de trois, le mettre hors du ring pour un compte de vingt, forcer la soumission ou le faire disqualifier. Une cinquième façon de gagner moins repérée est la règle de l' exceso de rudezas (violence excessive), dans laquelle l'arbitre attribue le titre au lutteur clairement supérieur. En ce qui concerne les mouvements interdits, le «piledriver» n'est définitivement pas autorisé, mais il est encore fréquemment vu.

Cependant, les quelques règles de lucha libre qui sont théoriquement en place sont (pour le dire légèrement) rarement appliquées dans la pratique, principalement en raison de la nature très chorégraphiée des combats. Je veux dire, vous attendiez-vous à quelque chose de plus d'une forme de lutte dont le nom se traduit par «combat de style libre»?

The Moves

Les mouvements d'un combat de lucha libre, bien que très stylisés, sont toujours impressionnants à regarder en action. Ils sont généralement caractérisés par de nombreuses manœuvres aériennes flamboyantes et des combos acrobatiques rapides. Tout comme la lutte américaine, de nombreux mouvements portent le nom des lutteurs qui les ont perfectionnés et les utilisent régulièrement à leur avantage, comme le huracán rana, une variante du rana classique développé par Huracán Ramírez. Parmi les autres mouvements populaires de lucha libre, citons la plancha, dans laquelle un lutteur est à plat sur le dos dans le ring et est ensuite sauté d'une grande hauteur par son adversaire. Un centón est le même, mais le lutteur sautant atterrit sur le dos. Les topes sont tous les mouvements qui impliquent un coup de tête d'une manière ou d'une autre.

Le format

Chaque combat de lucha libre, que ce soit en tête-à-tête ou en équipe, a un scénario et (le plus souvent) un gagnant prédéterminé dès le départ.

Un scénario typique dans l'art de la lucha libre est celui des técnicos contre les rudos . En clair, les bons contre les méchants. L'équipe técnicos représente l'homme du commun, tandis que les rudos sont les antagonistes, représentant les politiciens ou les narcos et ainsi de suite. Pour gagner une bataille comme celle-ci, vous devez épingler deux de vos adversaires ou éliminer le capitaine de l'équipe adverse. Très souvent, il y aura deux arbitres (un pour les técnicos, un pour les rudos ) essayant de contrôler les mouvements sournois des rudos .

Les Luchadores

Comme mentionné ci-dessus, tous les luchadores n'ont pas été créés égaux - certains entrent dans la catégorie des rudos maléfiques, tandis que certains sont des técnicos renommés . En plus de cela, vous pouvez également voir des luchadoras (lutteuses) et des exóticos, qui menacent la masculinité de leurs adversaires avec leur campness over-the-top. Une autre forme de luchador est les nains du monde de la lucha libre, qui sont régulièrement suspendus autour du ring.

Alors que l'athlétisme nécessaire pour être un luchador est très réel - certains des mouvements avec lesquels ces gars et ces filles sortent sont spectaculaires pour le moins - le vrai rôle du luchador est celui de l'artiste. Après tout, ils doivent être des acteurs semi-décents pour réussir les personnages menaçants et haineux qu'ils jouent nuit après nuit sur le ring.

Aucun luchador ne révélera son vrai nom lorsqu'il est dans son personnage, ni ne retirera son masque sans y être forcé. En fait, les combats incluent parfois une condition de démasquage pour le perdant, ce qui équivaut à une grande honte et à une perte de statut. Par conséquent, le personnage joué par les luchadores est intrinsèquement lié au costume et au masque qu'ils portent.

Le masque et les costumes

Lycra, paillettes et beaucoup d'honneur entrent dans les máscaras et les costumes d'un luchador. Les costumes plus clairs indiquent souvent un técnico au travail, tandis que les plus sombres sont des signes de rudos.

Lutteurs célèbres

Le luchador le plus célèbre est facilement El Santo (alias Rodolfo Guzmán Huerta), qui, en plus de sa carrière de catcheur, a été la star d'une cinquantaine de films à petit budget, ainsi que d'émissions de télévision et de bandes dessinées. Il est décédé en 1984, n'ayant jamais été démasqué au cours de sa carrière et ne s'étant révélé qu'une seule fois. Il a été enterré portant son máscara en argent de marque.

Un autre lutteur populaire est Mil Máscaras (Man of a Thousand Masks, alias Aaron Rodríguez), qui a été l'un des premiers lutteurs mexicains à faire le saut à la WWE. Aujourd'hui, sa réputation aux États-Unis a peut-être été usurpée par Rey Mysterio Jr.; arrière-neveu de l'original Rey Mysterio, il est un grand nom de la WWE et incarne une grande partie de ce que représente lucha libre . Actuellement, Máximo, Shocker, Místico et Atlantis sont des noms à surveiller.

Où regarder

À Mexico, les meilleurs endroits pour assister à un match de catch sont la nouvelle Arena México ou l'ancienne Arena Coliseo; vous achetez simplement des billets à la porte ou via Ticketmaster. Ne traînez pas après le match, car aucun d'eux n'est situé dans le plus grand des quartiers. Vous pouvez attraper la lucha libre dans de nombreuses régions du pays, le plus souvent dans des États plus proches de la frontière américaine, comme la Basse-Californie.

Conseils pour votre visite

- Ne vous approchez pas trop du front ou vous risquez d'être pris dans le chahut du combat, mais de même, ne vous asseyez pas en arrière - vous voulez être assez proche de l'action.

- Préparez-vous à ce que l'atmosphère soit tapageuse et souvent incroyablement macho. Nous entendons par là que les femmes légèrement vêtues sont des éléments clés du spectacle, tout comme les insultes homophobes lorsque les exóticos font leur apparition.

- Ne vous inquiétez pas d'amener les enfants, car ces événements sont généralement adaptés aux familles. Tant qu'ils ne parlent pas espagnol, vous n'avez pas à vous soucier qu'ils choisissent une mauvaise langue.

- Enfin, et surtout, suspendez votre incrédulité - c'est la seule façon de profiter d'une lucha libre!

 

Laissez Vos Commentaires