Regal Elegance: Un regard sur la robe traditionnelle de l'Indonésie

La riche culture indonésienne se manifeste dans de nombreux aspects de son patrimoine - arts de la scène, artisanat, coutumes, cérémonies, voire costumes traditionnels. Il y a des siècles, les Indonésiens sont toujours fiers de porter leur tenue traditionnelle, en particulier lors d'occasions spéciales. Découvrez la robe traditionnelle indonésienne dans toute son élégance.

La tenue nationale

Tout comme sa culture diversifiée, l'Indonésie possède également de nombreux vêtements traditionnels différents. Mais le plus important de tous est peut-être le batik et le kebaya . Ces costumes appartiennent à l'origine aux cultures de Java et de Bali, mais la prééminence de ces régions dans les progrès et la politique du pays leur a également donné une domination culturelle. Dans certaines cultures, le costume traditionnel n'est réservé qu'aux familles royales et aux familles influentes ou aux occasions spéciales, ce qui explique les détails détaillés et extravagants. Même ainsi, beaucoup sont maintenant adaptés à un usage quotidien.

Batik

Le batik est un tissu aux motifs complexes fabriqué à l'aide de techniques de teinture traditionnelles. La technique est pratiquée dans différentes localités avec de légères variations et donne des résultats différents dans les matériaux et les motifs. Traditionnellement, les hommes et les femmes utilisent le batik en enroulant le tissu autour des hanches. Mais de nos jours, le tissu traditionnel prend une apparence beaucoup plus moderne. Les tissus Batik sont maintenant cousus dans des chemises formelles pour hommes, des robes, des jupes et même des accessoires comme des sacs à main.

Le batik est encore largement porté jusqu'à aujourd'hui, en particulier lors d'occasions formelles telles que les mariages ou les rassemblements formels. Certaines entreprises attribuent un jour par semaine, généralement le vendredi, où les employés sont tenus de porter des chemises batik comme code vestimentaire.

Kebaya

Kebaya est le costume traditionnel de la culture javanaise, soundanaise et balinaise, mais il est maintenant reconnu comme le costume national de l'Indonésie pour les femmes. Encore une fois, différentes localités ont une approche différente de la kebaya, mais elles sont généralement fabriquées à partir de tissu transparent, comme de la soie, du coton fin ou du nylon transparent orné de brocarts et de broderies.

Tout comme le batik, le kebaya est toujours un choix de vêtements populaire lors des mariages et autres rassemblements importants; il est également souvent porté par les premières dames et épouses de diplomates. Les femmes indonésiennes ont pour tradition de porter le kebaya chaque année le 21 avril pour commémorer Kartini, la figure des droits des femmes et de l'émancipation.

La diversité

Abritant des centaines de groupes ethniques différents répartis dans ses 34 provinces, le costume traditionnel indonésien est en fait aussi diversifié que ses ethnies. Aujourd'hui, chaque province est généralement représentée par un ensemble de vêtements traditionnels ou de costumes régionaux - pour hommes et femmes - même s'il existe en réalité d'innombrables variations dans chacune.

Chaque robe traditionnelle est influencée par les légendes, les croyances, les symboles, voire l'assimilation avec d'autres cultures. La tenue traditionnelle de Jakarta, par exemple, reflète les influences de la culture arabe, chinoise et malaise.

La tenue traditionnelle balinaise, d'autre part, reflète l'impact de l'hindouisme à travers les ornements et les symboles.

Le contemporain reprend la robe traditionnelle

De nos jours, le batik est souvent porté avec désinvolture et peut être assorti même avec une paire de jeans et des baskets. Les femmes apprécient des variations plus larges, des maxi-jupes aux vêtements avec hijab aux mini-robes chics.

Les créateurs de mode indonésiens sont toujours inspirés par la beauté et la complexité des tenues traditionnelles qui engendrent souvent des collections contemporaines basées sur des techniques et des philosophies séculaires. Le célèbre Oscar Lawalata, par exemple, a apporté sa collection contemporaine de batik à un défilé de mode à Los Angeles en 2016.

 

Laissez Vos Commentaires